Home > Chronicles > Un monstre se réveille...

Un monstre se réveille...

Le 12 mai dernier, j’ai eu la chance d’assister pour la première fois à un show de ICM : Monster Mash 3.



Pour ceux qui ne connaissent pas ICM, je pourrais dire qu’ils sont l’équivalent anglophone de BBT. Ils ont un « fan base » solide et des spectateurs qui se déplacent pour le collectif-label. Honnêtement, les shows de la scène locale du coté ouest de la rue St Laurent se font plutôt rare dans mon agenda, comme si un blocage psychologique empêchait un francophone de mettre les pieds dans un show avec artistes anglophones. Pas question que je manque ce « show case », je me suis donc rendu à la Sala Rossa pour voir ce que les « Island City Monsters » pouvaient donner sur scène.

L’alignement : Meta4ce, Offsides, Eye 2 Eye, Belle (soul), Dfek (graf), Memo (rap, graf), Dr One (dj), Twitch (dj), FatSak (dj), Mana (dj).

Les rideaux se sont ouvert à la Sala Rossa avec un band live (bass, batterie, guitare) et chaque membre ou groupe du label se sont succédés à coup de deux pièces, sans interruption, comme si chaque « emcee » avait un train à prendre, une heure d’arrivée et une heure de départ. Aucune seconde perdue et il faut avouer que le show était drôlement bien rodé. Mention spéciale à Dj Twitch qui en l’espace de quelques minutes est passé de guitariste à « dj », pour ensuite troquer ses tables pour un mic en tant que hype man de Meta4ce. Dope.

Imaginez la soirée avec mes supers catégories!

Le « spot » : La Sala Rossa, située au 4848 rue St Laurent. La salle peut accueillir environ 350 personnes avec un resto-bistro au premier étage.

Le « crowd » : En majorité anglophone et composé de jolies femmes du « west island! » Une foule sympathique, sans attitude et plus âgée malgré la soirée qui était « all age ».

Le « hype » de la soirée : La combinaison des « dj » Twitch et Mana en duo pour un cinq minutes de « juggling ». Une routine à revoir!

Le « emcee » de la soirée : Meta4ce qui ne manque pas d’énergie sur les planches! Mention spéciale à Memo qui capte l’attention avec des textes assez profonds et un rythme influencé par quelques groupes « underground » américains.

Les bières : J’ai vu de la Heineken et de la Griffon. J’ai bu de la Heineken et de la Griffon. Je n’étais pas saoul.

Au kiosque : ICM vendait son dernier album intitulé « Facts of war », qui est en vente dans les bons disquaires underground (Off the hook, Tabou).

Les « flyers » à la sortie : Surveillez le prochain « dj battle » Montréal-Underground qui aura lieu le 2 juin prochain au Swimming à 21h. Surveillez les demi finales de la LIHQ le 12 juin prochain à la S.A.T. avec Skratch Bastid sur les tables dès 19h30!



By: Hell-T

Comments

Online Store