Home > Critics > Kool Shen - Crise De Conscience

Kool Shen - Crise De Conscience

Tous ceux qui disent suivre le rap francophone depuis quelques années savent pertinemment qui est Kool Shen.



Mais pour les nouveaux, une mise à jour peut s'avérer bénéfique tellement ce dernier est un pionnier du rap français et qu'il mérite d'être reconnu à sa juste valeur! Kool Shen, pour le paraphraser, c'est le côté sombre de NTM, l'un des groupes les plus anciens du rap "langue de Molière".

Après avoir lancé 10 disques (incluant albums, maxis et live) avec JoeyStarr en tant que Suprême NTM... après avoir fait des concerts qui resteront marqués dans les assises du domaine culturel français... après avoir passé 3 mois (ferme) en prison pour avoir proférer des propos outrageants envers des policiers lors d'un concert en 1996... après avoir subi une interdiction d'exercer la profession de "chanteur de variétés" durant 6 mois... après avoir dissout et puis reformé le groupe NTM... après avoir dû annuler un concert l'été dernier à Québec (JoeyStarr ayant été arrêté et n'ayant plus le droit de quitter la France)... voilà que Kool Shen, malgré ses 42 ans, sort un disque intitulé "Crise de conscience"!

On pourrait croire que Bruno Lopes (Kool Shen de son vrai nom), sorte ce CD seulement pour renflouer ses coffres un peu comme le font tant de vedettes pops "passées dates"... Non! Et il le dit dès le premier morceau, fait conjointement avec JoeyStarr: "Ça fait longtemps que je ne rêve plus de villas avec piscine... J'reviens pour modifier les données". Le CD est ultra-sombre, très lourd et surtout très "vieille école". On dirait qu'il voulait mettre les cartes sur tables en disant: "Hey, les ti-jeunes, arrêtez de salir MA musique et revenez au bon rap!!!"

L'album est rempli de véritables bombes telles que "J'reviens", "La France Hallucine", "Vivre dans l'urgence", "Salope.com" (où il compare les petits haters... oui, oui, même un gars comme Kool Shen a des jeunes haters sur son derrière), "Mauvaise école" (où il rit de ceux qui idéalise la rue, le beef, la merde, etc.), mais c'est véritablement "Jusqu'au bout", une pièce qu'il a écrite pour son fils et sa conjointe, qui déchire tout! Un passage de la chanson échantillonne le bon vieux "Laisse pas traîner ton fils, si tu veux pas qui glisse" est touchant à souhait et la fin d'un couplet disant "J'te laisserai pas chercher ailleurs, l'amour que j'ai dans les yeux" nous montre un recul incroyable sur la situation et surtout, la capacité de vieillir et de s'assagir malgré l'étiquette "rappeur" qu'il porte sur son dos 24 heures sur 24!

Kool Shen nous démontre que oui, la technique du MC est importante, mais d'abord et avant tout, les sujets, la façon de les traiter et le vécu sont littéralement la base de toute chanson. Ne cherchez pas les quadruples rimes... mais plutôt la lourdeur d'un message dans ce disque!

Ma note: 9,3/10. Un futur classique pour les "old school" dans l'âme!



By: Daren

Comments

Online Store