Home > Critics > Daron - Une bouteille à la mer

Daron - Une bouteille à la mer

Daron semble avoir trouvé sa place au sein de l’underground québécois. Originaire du 93 en France, le berceau du rap français qui a vu évoluer NTM, c’est à Mairie des Lilas qu’il puise quelques unes de ses racines.



Après un bout de chemin fait aux côtés d’Amiral, Daron se retrouve chez Upnorth Record dès 2004. C’est d’ailleurs à lui que l’on doit « Des larmes aux yeux », sur la compilation Underworld. En 2007, il réitère avec La Fa1000 et l’album « Chemins 2 vies ». Deux ans plus tard, il jette « 1 Bouteille à la mer ».

Dans cet opus, on retrouve un Daron intimiste. L’Intro et son refrain chanté adoucit le son. « Notre histoire » est mélancolique. « On voulait » reste dans la lignée des précédents morceaux mais la prod y est beaucoup plus sombre. Entre victoires et échecs, on en apprend plus sur son parcours. « Highlife » en est comme le prolongement. « C’est mon mouvement » parait beaucoup plus joyeux tandis que « 1 Bouteille à la mer » est lancée comme un SOS.

On passe au côté hardcore ! « Génération hip hop », « En marche », « Je reste vrai », « Les uns les autres » viennent rappeler que rap rime seulement avec simplicité et fidélité. « Daron music » sonne comme une mise en garde, il faudra faire avec lui. Dans « Les années 90 », c’est l’ironie et la nostalgie qui sont de mise. « J’irais là haut » sonne plutôt ragga, rnb et pourrait sembler être l’intrus sur le cd.

Parce qu’en chaque rappeur sommeille un loveur, « Hip Hop Affair » et « Sexy Girl », tout comme « A la vie » ont leur place sur l’album. Le mélange d’anglais, espagnol et français et les participations de chanteuses sont de très bons goûts.

Les sonorités africaines de « Kemet » rappellent les origines de Daron. Les paroles sont vraies et l’intru est plaisante. Les instants sans lyrics nous laissent en profiter davantage.

Côté featurings, on compte sur la présence de La Fa1000, Face-T, Tom Lapointe, Case Negre…Commando Toxik pour la pointe française.

Daron est le plus québécois des rappeurs français, ça va s’en dire.



By: Siham TOUIL

Comments

Online Store