Home > Critics > Sexion D'assaut - L'école des points vitaux

Sexion D'assaut - L'école des points vitaux

Maître Gims, Adam's, JR O crom, Lefa, pour ne citer qu’eux, sont devenus la relève du rap français.



Après « L’Ecrasement de tête » en 2009, les membres du groupe Sexion d’Assaut récidivent avec l’album « L’Ecole des points vitaux », sorti en mars 2010 sous les couleurs du label Wati B. Mariage de voix, de mélodies, de personnalités, de rapidité, cet opus est une vraie réussite.

Dés l’intro, le violon marque une entame consciente. « Ils appellent ça » est empreint d’Afrique et fait réfléchir sur la notion de bien. L’addiction, le travail sont repris dans « La drogue te donne des ailes » et « Panam lève toi ». Si le premier morceau est intéressant avec Maître Gims qui excelle dans le chant, le second son rappelle la France qui se lève tôt, fréquemment mentionnée par Sarkozy. « J’ai pas les loves » est rempli de tristesse et les paroles y sont très vraies. Enfin, on entend quelques filles sur « Rien n’t’appartient », une réelle remise en question sur la vie et sur « Tu l’as fait pour elle » qui parait plus loveur. Puis « Tel père, tel fils » marque par son refrain chanté par des enfants ! Des chiffres en veux-tu, en voilà avec « Changement d’ambiance ».

Côté égotripe et ironie à présent, comment ne pas citer « Casquette à l’envers » ? Une réponse à la femme politique Nadine Morano qui préfère que les jeunes ne portent pas leurs couvre-chefs à l’envers. « Mon gars sur », « L’école des points vitaux », « Ca chuchote » sont techniques et énervés tandis que « Itinéraire d’un chômeur » a un côté plus cool avec une instru moins speed. « Wati by night » serait le son funk par excellence. Le must est dans la punchline « On t’a d’ja dit qu’t’étais une beauté numérique ». Quant à « Désolé », il serait le meilleur compagnon pour s’isoler.

Le point commun de tous ces morceaux ? La présence de piano, de violon, de trompette… Et pour reprendre l’une des phrases que le groupe a coutume de dire, si tu ne connais pas Sexion d’Assaut c’est que « t’es bête ou quoi ? ».



By: Siham TOUIL

Comments

Online Store