Home > Critics > Ray Ray nous revient avec La Zone

Ray Ray nous revient avec La Zone

En résumé : R&R Muzik et Jack Cartier/DEP nous présentent l’album La Zone de Ray Ray.



Le célèbre compositeur montréalais nous revient avec un album dans lequel il incarne son rôle de beat producer (en collaboration avec le beatmaker finlandais Sakke) et de MC principal au centre d’une belle panoplie d’artistes de la scène locale québécoise qui se relancent sur les 21 morceaux de cet album/compilation.


Un album où les instrumentaux sont rois, mais où les compositions prennent parfois le dessus sur tout le reste. Évidemment, comme dans bien des projets qui mettent en scène des brochettes élargies d’artistes, les morceaux sont inégaux et ne s’enchaînent pas tous d’une manière toujours très naturelle. Toutefois, le talent des artistes présents sur cet opus est l’une des belles flèches que Ray Ray a su mettre à son arc, ce qui lui a permis de nous donner un album qui vaut la peine d’être découvert et apprécié pour des compositions variées et des beaux efforts de la part des collaborateurs ayant prêté leurs voix et plumes à l’album.

Les bons côtés: Il est toujours intéressant de constater que des artistes issus de milieux et environnements différents mettent l’épaule à la roue dans le cadre de projets de type compilation. La présence de King, Cobna, Sans Pression, Daron, Cyrano et le Negsayo, Frenchi Blanco, Webster, Papaz, Damien, Kasper, Ekinox, Davy, OL1KU, Soké et la surprenante Coco nous permet de goûter à ce qui se fait dans le Hip Hop québécois sous toutes ses couleurs, formes et orientations musicales. Le retour des Architekts sur cet opus saura également charmer les amateurs de Hip Hop québécois des premiers jours. L’album nous laisse malheureusement sur notre appétit à ce sujet car il semblerait qu’un retour imminent de la part de ces pionniers soit à présager… peut-être sur La Zone 2? En somme, cet album mérite une attention particulière grâce à ce que Ray Ray fait de mieux; des gros beats lourds et variés.

Les bémols: Le manque de cohésion entre les chansons et les thématiques abordées fait de La Zone un album à «entendre» et non à «écouter». Évidemment, cette réalité est bien assumée par Ray Ray qui semble s’être prêté au jeu de concevoir un album qui cherche d’abord et avant tout à amuser et à créer des bonnes atmosphères plutôt que faire réfléchir avec des lyrics de fou.

En bref: Un album qui s’écoute bien dans l’auto ou entre amis autour d’une bière. Rien de révolutionnaire en matière de paroles et de flows, mais les compositions de Ray Ray et de Sakke sont d’un niveau qui vous donnera mal aux cervicales à force de bouncer la tête.

Les tops des tops: L'excellente pièce No Sunshine avec King et le très beau clin d’œil de la part de Coco et Soké à la chanson Juicy de Notorious BIG valent le détour et représentent les deux belles surprises de l’album. Il faut également souligner le flow rafraîchissant et énergique de Frenchi Blanco sur Ta Langue.



Comments

Online Store