Home > Critics > Anodajay - Et7era

Anodajay - Et7era

Est-ce un signe de la paresse ou c’est un concept de faire une critique d’Anodajay sept mois après la sortie de l’album Et7era?



Considérant, que Jay fait actuellement la promotion du deuxième extrait « jamais su » avec un échantillon de la chanteuse valdorienne Diane Tell, disons que le moment est bien choisi pour parler des autres pièces du troisième album de l’ambassadeur hip-hop de l’Abitibi-Témiscamingue. Tout d’abord, au niveau musical, Anodajay semble un peu plus audacieux que sur ses deux premiers albums Premier VII (2003) et Septentrion (2006). La pièce « Tout le monde » illustre ce changement sonore par l’utilisation d’un beat à saveur électronique qui contraste avec ce que Jay avait habitué ses fans. Les pièces « Manquer d’air » et « Jamais su » s’inscrivent aussi dans cette vague où se mêlent, disco, funk et nostalgie dansante. Dans un registre plus conventionnel, le morceau « Le 7e Régiment » est un véritable tour de force lyrical des membres de l’écurie d’Anodajay. Les verses de Koriass et de Dramatik sont complètement M.O.N.G! Elle est l’une des meilleures chansons de l’album avec « Mon neighborwood » qui aurait dû être, selon moi, le premier single. En fait, ce fut « Plus de temps » qui a été favorisée. Un choix discutable, compte tenu que ce n’est pas la pièce la plus inspirante de Jay au niveau des textes et surtout que l’échantillonnage a été repris plusieurs fois notamment par Jay-Z et Immortal Technique. Néanmoins, elle surpasse « Une autre journée » qui, espérons-le, ne fera pas l'objet d'un single aussi. Reste que Et7era dispose de certaines des chansons les plus touchantes jamais écrites par Anodajay. Ainsi, « Ma chair, mon sang » est littéralement un testament d’amour paternel pour les descendants de la famille Jolin. D’un autre côté, l’hommage posthume à son cousin dans la chanson« Face à Face » est très poignante et l’auditeur peut ressentir la douleur de la perte d’un être cher. L’album se termine avec une pièce qui représente l’étape dans laquelle Anodajay se trouve par rapport à d’autres rappeurs. Intitulé « Adulte avant mon temps », cette chanson marque la transition du rappeur qui pourrait facilement se lancer dans des compositions musicales qui délaisseraient le hip-hop en mettant seulement l’accent sur les textes. Reste qu’avec sa propre carrière et les artistes signés sur son écurie, Anodajay place une autre pierre dans le mur musical québécois tout genre confondu.



By: Ghetto Erudit

Comments

Online Store