Home > Critics > Le rappeur québécois Rowjay est réellement Hors Catégorie

Le rappeur québécois Rowjay est réellement Hors Catégorie

T’inquiète, young Rowrow n’a pas modifié sa formule, il a simplement amplifié le tout et, surtout, produit un nouvel (et excellent) EP. Le contraste entre les beats sombres et le flow décontracté de ce projet intitulé «Hors Catégorie» reste intact, mais Rowjay a monté ses bars d’un cran et ses acolytes St-Léonardais Doomx (Planet Giza) et Freakey! ont offert des beats exceptionnels et vraiment uniques...




VOIR AUSSI : Notre playlist Spotify résume l'année 2017 du rap québécois

Dans son intro, Rowjay met la table et annonce la nature du projet qui n’est qu’un teaser avant un album complet. On retrouve des références à l’Hexagone sur «10ème», car Row a déjà fait deux fois le tour de France, en plus de quelques shows en Belgique. Malgré la fâcheuse omission dans la vidéo de Konbini sur les rappeurs québécois perçant en Europe, cet EP et sa collab récente avec le belge Hamza est sûr d’attirer l’attention du monde du rap. «Vente de rêve» est une ballade envoutante et Rowjay expose son blueprint pour le succès sur «Hustle Olympique», deux de nos chansons préférées. Une chose que personne ne peut enlever au rappeur, c’est qu'il travaille fort, de manière indépendante et sans compromis. Son équipe et lui ont décidé de miser sur eux-mêmes et le résultat est indéniable. Si Diddy Kong avait inspiré son premier projet, «Mario Odyssey» finit bien le EP et laisse la porte ouverte au next level dans lequel Rowjay c’est imposé avec Hors Catégorie qui sera assurément on repeat pour un bout. En écoute ci-dessous.





VOIR AUSSI : 5 des pires chansons du rap québécois de 2017



VOIR AUSSI : 5 choses que les rappeurs doivent arrêter de faire en 2018




Crédit photo : Bruno Guérin



By: ASMA

Comments

Online Store