Home > Critics > Le crack sous tension

Le crack sous tension

Le G-Unit n’a pas dit son dernier mot, après les albums solos consécutifs de 50 cent, Lloyd Banks, Young Buck, The Game (anciennement sur le label) et finalement le dernier Fifty, leur partenaire incarcéré Tony Yayo obtenait sa libération, du même coup Thoughts Of A Predicate Felon était en voie de réalisation.



Directement ou indirectement les dernières signatures de la maison G-Unit Records (les collectifs M.O.P et Mobb Deep) ont également moussé les ventes.

L’album… que dire, les instrumentaux sont redondants, rien d’original bien qu’ils soient tous excellents. Yayo n’est pas un rappeur innovateur, thèmes déjà vus, le scénario aussi; celui du gars qui est emprisonné pour recèle de drogues. Son « flow » agace parfois, les plus optimistes diront qu’au moins il essai. Je ne dit pas que Tony est un mauvais rappeur, je dis seulement qu’avec son statut aussi imposant il ne peut se permettre de « dropper » comme un jeune qui sort de l’underground. Il vient prouver admirablement qu’un bon rappeur de « crew » est loin d’être un soliste accompli (le refrain de « Dear Suzie » tape royalement sur les nerfs).

Somme toute, l’album n’a pas que des bas, des légendes comme Eminem l’entourant. Au moins Tony a la conscience tranquille, à savoir qu’un hit est assuré (Drama Setter) si le reste du disque flop. So Seductive n’est pas une plage à négliger également, le morceau qui roule depuis déjà pas mal de temps dans à peu près tous les clubs continue de faire danser les filles et faire « bouncer les boys ».

En résumé, « Thoughts Of A Predicate Felon » est un CD qui s’écoute bien, mais qui n’a rien, mais vraiment rien, d’inusité, de surprenant ou encore d’original. Dans la même lignée que Lil’ Jon & The Eastside Boyz l’album est conseiller d’être écouté avec modération.

7.5/10

Hits :
Drama Setter feat. Eminem & Obie Trice
Love My Style
I Know You Don’t Love Me feat. G-Unit
Live By The Gun



By: W-e-s

Comments

Online Store