Home > Critics > Doggside - Ghetto platnum

Doggside - Ghetto platnum

Doggside est un nom encore peu connu dans l'arène du hiphop québecois. J'ai récemment eu pour mission de critiquer leur premier album, produit par Guileman, Red Dogg et SpeakOnce.



Sur Ghetto Platnum, ceux-ci nous présentent leur team, composé de Guileman, SpeakOnce, Nova, Docteur, Fo-Real, Kernalz et Red Dogg. À titre informatif, la plupart des membres du collectif sont issus de la grande région métropolitaine.

Le compact contient ni plus ni moin que 18 morceaux, ce qui n'est quand même pas rien. Les instrumentaux produits par plusieurs noms plus ou moin connus dont Guileman, Kernalz et Magicall sont par contre accrocheurs et faciles d'absortions. Produits par 5 "beat-makers" différents, cela apporte une certaine diversité agréable à l'album. C'est au niveau des paroles et du flow que l'album m'a le plus surpris, et ce dans les deux sens du terme. Sur certains morceaux, les emcees sont très "tight" et gardent un très bon rhytme, alors que sur d'autres ceux-ci semblent moins en harmonie.

Dans un contenu de 18 tracks, qui sont en majorité d'une durée de 3:00 minutes ou plus, il est normal de ne pas tout aimer. J'ai perçu l'album comme un message lancé au rap game par Doggside pour décrire leur réalité, ce qui m'a plû. Gangsta rap, riddim, story tellin' et compagnie sont au rendez-vous, la diversité de l'album est sans doute sont point le plus fort. Le seul problème à ce niveau, est peut-être le léger manque de versatilité des emcees.

Pour conclure, Ghetto Platnum n'est certes pas l'album de l'année, mais il est quand même bon à écouter et ne manque en rien de talents. La pochette, la présentation et tout ce qui s'y rapporte sont professionnelles et démontrent que le collectif a travaillé fort. Espérons que les gars de Doggside vont maturés de ce premier compact et aller en évoluant car ils ont ce qu'ils faut!

7/10

Bombtracks:
10 sur 10
Rap Game
Listen Up



By: SEHO

Comments

Online Store