Home > Interviews > Entrevue avec South Squad

Entrevue avec South Squad

Le 16 Avril dernier, je recevais un groupe que tous avaient cru mort et enterré, pourtant South Squad et l'équipe de Glamour Life font beaucoup de bruits ces temps ci...



Beaucoup de mixtapes et de "remixs", à croire que le "team" dort au studio chaque soir... Ambiance radio (tout le monde est toujours un peu sur l'adrénaline), let's go entrevue!

L’album s’en vient?

South Squad: Ouais, ça va être le 10 mai en magasin.

Vous avez quitté le « rap game » en 2001 et on a eu peu de nouvelles, si ce n’est que des featurings par-ci, par-là. Qu'est-ce qui pousse un groupe à revenir 4 ans plus tard?

South Squad: Faut aussi comprendre comment le groupe est entré dans le game. Tu peux dire qu’on est parti de l’industrie, mais on est encore là! Le hip-hop, « that’s what we live for ». L’industrie c’est quelque chose d’autre, tu te prépares pour l’industrie, tu prépares un projet, mais ta vie arrête pas à cause t’a pas d'album dans les magasins.

Depuis 2001, beaucoup de choses ont changé dans le hip-hop québécois, qu’est-ce qui vous a marqués le plus?

South Squad: Ça commence à se structurer. Tranquillement ça s’établit, y’a un mouvement qui s’en va vers la même direction. Les gens réalisent qu’y a du potentiel à Montréal. Avant, c’était bizarre et plutôt croche et maintenant y’a définitivement plus d’investisseurs, ça commence à être plus solide.

L’alliance entre South Squad, SNC et Sabrina Jean existe officiellement depuis combien de temps?

South Squad: Ça fait beaucoup plus longtemps que les gens pensent. Le team Glamour Life Records existe depuis un bon 2 ans. On se côtoie, on monte des trucs, on travaille sur des chansons et maintenant, on est prêt à montrer nos projets au grand public. Shout out à Sabrina Jean, SNC, DJ Kamistray!

Parlez-moi de la rencontre, comment ça s’est fait avec eux?

South Squad: Glamour Life c’est comme une famille qui « promote » l’unité. On représente différents styles et depuis les 2 ans qu’on a travaillé ensemble en studio, c’était comme une chimie, une famille, c’était « all love » et on avait tous le même but, donc ça a donné la structure du label.

En présentant Sabrina Jean et SNC, vous n’avez pas peur de semer la confusion à propos de l’image de South Squad ?

South Squad: Ça peut porter à confusion, mais tout va s’éclairer le 10 mai. Le 10 mai, c’est un album de famille! Ce n’est pas une compilation, pas une affaire de label, c’est un album de famille : La mine de diamants (The Diamond Mines). On a « scratch » l’underground et les diamants se sont trouvés tous seuls.

Maintenant, parlez-moi du son de South Squad, dans quelle direction ça a évolué ? Ça a dû changer complètement depuis le dernier album !

South Squad: South Squad, ça n’a pas vraiment changé, si vous avez la chance d’écouter le dernier track. Le format reste le même, on est très « lyrical ». La musique par contre, c’est sûr, on a évolué depuis 4 ans, on a bien grandi avec ça. Et les beats te font bouger, les lyrics te font penser, te font rire.

Y’a-t-il quelque chose qui vous stresse avec la sortie de l’album ? Les plus vieux ont un peu lâché et le public a rajeuni...

South Squad: C’est sûr, mais on s’en balance un peu, on essaye de rejoindre le plus de monde possible dans notre musique. Puisqu’on a appris de nos erreurs, on travaille bien en studio et on va sortir en force le 10 mai.

Merci à South Squad pour l'entrevue! Surveillez l'album le 10 mai prochain! L'entrevue fut réalisée dans les studios de CISM 89,3 lors de l'émission "Les 4 Éléments". Big Up à W-e-s pour la retranscription de l’entrevue



By: Hell-T

Comments

Online Store