Accueil > Chroniques > Jurassic 5 au Métropolis

Jurassic 5 au Métropolis

Hier soir, dans le cadre de leur tournée pour le nouvel album Feedback (2006), le collectif Jurassic 5 était de passage au Métropolis de Montréal.



Akil, Zaakir aka Soup, Chali 2na, Mark 7even et DJ Nu-Mark, promettaient de foutre la place en feu pour cette dernière visite canadienne et c’est absolument ce qu’ils ont fait.

J’étais content de voir ce groupe que je connaissais bien peu et de qui j’avais entendu beaucoup de bien de leurs performances "live". Le seul hic était le fait que le spectacle se déroulait à Montréal, une foule bien connue pour ses accueils rétissants et sa staticité. J’étais heureux de voir que seulement les vrais fans s’étaient déplacés, quand les gens ont commencé à scander J5 avant que les artistes aient foulé la scène du Métropolis! L’engouement montait au fur et à mesure que le spectacle avançait et Tuna ne se gênait pas pour prouver son enthousiasme envers la foule qui répondait très chaudement au collectif Californien.

Les artistes ont transformé ces deux heures en un véritable voyage musical, puisqu’ils en ont donné autant aux vieux adeptes qu’aux nouveaux fans (Concrete Schoolyard, Jayou, What’s Golden, Freedom). C’était le genre de spectacle qu’on attend de n’importe quel groupe, mais qu’on obtient rarement. D’ailleurs, je suis resté bouche-bée un bon 25 minutes à tenter de comprendre comment ils avaient fait pour le ficeller aussi admirablement. Le système sonore de l’établissement fournissait amplement de décibels pour l’entière superficie de la place et les problèmes techniques étaient inexistants excepté pour quelques ajustements microphoniques en début de performance.

Bref, cette prestance de J5 était d’une telle exactitude qu’elle aurait estompé les blues de n’importe quel dépressif. Le moment fort de la soirée s’est déroulé lors de la pause, quand Nu-Mark a repris le flambeau pour s’exercer allègrement sur ses consoles. Il n’y a pas vraiment de mots pour expliquer ce qui se passait, c’était une expérience « man & machine » mémorable, ceux qui y étaient comprennent. Les fans ont eu droit de côtoyer les artistes après la performance alors que Cadence Weapon et J5 signaient des autographes en discutant avec le public qui squattait encore la place.

Tout ce que je peux conseiller à ceux qui regrettent d’avoir rater ce spectacle, c’est de mettre la main sur des billets le plus tôt possible, si ils reviennent dans la belle province...



Par: W-e-s

Commentaires

Boutique En ligne