Accueil > Chroniques > Review photo : Montreal Loves Dilla 11/02/17

Review photo : Montreal Loves Dilla 11/02/17

C’est samedi dernier qu’avait lieu le rendez-vous annuel Montreal Loves Dilla. C’est donc sous le froid glacial de février que je me suis rendu au Art Gang Montréal pour célébrer la vie et la musique du rappeur et beatmaker américain James J Dilla Yancey. Cela fait maintenant 11 ans qu’il est décédé, mais les calendriers qui se succèdent ne suffisent pas à le faire oublier. Tout au contraire! À en juger par le love qu’il reçoit d’année en année, il est plus clair que jamais que son oeuvre musicale ne sera pas reléguée aux oubliettes de si tôt. C'est donc dans une salle bondée de fans que je me suis retrouvé. Pas de musique trap, ni de rap en triolets au menu ce soir-là. C’est plutôt dans une chaleureuse ambiance de hip-hop aux drums à la swing Dilla-esque, de saveurs jazz, neo-soul et hardcore que l’ensemble de DJ ont rendu hommage à JD.

La soirée Montreal Loves Dilla organisée par DE LA RAP / ARTBEAT est backé par la fondation James Dewitt Yancey. Cette «annuelle» semble être plutôt unique au niveau mondial et cela s’explique probablement grâce à ses adeptes et les artistes qui sont invités à lui rendre hommage. Un fan originaire de la France m'a d’ailleurs souligé qu’il n’existait presque qu’aucun événement dédié à Dilla Dawg de cette ampleur, ni à Paris ni même à New York.

La fête a commencé à 21h et à en juger par l'opinion de gens présents, il y avait déjà une belle foule en entrée de jeu. Tout montréalais avide de nightlife sait que cela est un phénomène assez rare à MTL, surtout en hiver.

Reconnu pour sa touche sonore distincte et sa discographie largement diversifiée, l’inventaire que Dilla met à la disposition des DJs est simplement grandiose. Ainsi, le line up de beat-producers et DJ de samedi dernier avait énormement de minutions pour faire bouger la foule. C’est donc à tour de rôle que tous les DJ ont bump des prods allant de Common à Busta Rhymes, en passant par ATCQ, Erykah Badu ou Slum Village. Il faut égalment souligner les délicieux beats issus de son album Donuts, de Jaylib (sa collaboration avec Madlib) ou de tous ces inédits qui sont parfois plus ou moins connus du public en général. 

Les Dj’s (Shash'U, Toast Dawg, Ephiks, Mark the Magnanimous, Manzo, Manifest et Docteur Mad) se sont partagés la soirée en faisant des sets d'une demi-heure chacun, jouant plus d’une fois durant la soirée et démontrant ainsi une grande camaraderie. Shash'U a sû en étonner plus d’un avec des mix faits maison. Des acappella de rappeurs locaux (plusieurs ont reconnu le posse cut de l’album HHQc - La force du nombre) et de rap bien connus de la masse, jumelant du TLC (No Scrub), Dr Dre (Next Episode), sur ses beats préférés de J Dilla. En gros, la soirée était très turnt et le comité d’organisation à de quoi être fier de cet événement qui est devenu un rendez-vous annuel à ne pas manquer!






















À LIRE ÉGALEMENT: 







Par: Ton boy

Commentaires

Boutique En ligne