Accueil > Chroniques > 5 chansons «anti-police» du rap québécois

5 chansons «anti-police» du rap québécois

À un mois jour pour jour de la Journée internationale contre la brutalité policière, rappeurs, poêtes et étudiants se réuniront ce soir au Belmont pour le «Rap Battle Against Police Brutality». Vous aurez entre autres la chance de voir Scynikal, Meryem Saci, Waahli, UrbN LogiX et Strange Froots. Pour l’occasion, HHQc vous a concocté une playlist des meilleures chansons anti-police du rap québécois.



Lien de l’événement Facebook : Tonight! Rap Battle Against Police Brutality 



1. Dézuets d’Plingrés - Petits Poulets

Petits poulets est sans doute la meilleure chanson anti-flic de toute l’Histoire du rap queb. Le rappeur et militant Helmé parle de la brutalité policière dont il a été témoin (et victime) durant les diverses manifestations auxquelles il a assistées. L’esprit A.C.A.B. (All Cops are Bastards) se ressent à 200 kilomètres à la ronde. Helmé a la haine et ça se voit. « C’est là que surviennent les dérapages, les abus, les excès / ACAB, parce qu’il y a ceux qui font des gaffes pis ceux qui les acceptent » rap-t-il avec fermeté en fin de chanson.

 


2. Yvon Krevé & Buzzy Bwoy – Fuck the Police

Yvon Krevé et Buzzy Bwoy s’alliait ensemble le temps d’une chanson à l’époque de sa mixtape J’ai un rdv avec le succès, sortie en 2012. Le résultat est une excellente collaboration qui traite de brutalité policière, mais aussi de profilage. Sans contredit l’une des meilleures chansons anti-popo du hip-hop québécois.



3. Sir Jay, Baxter Dexter, Wanted, Tyjei Diezle, Le Connaisseur Ticaso, Kasheem, Cyrus & L’Insolent – Burn Dem Babylon (french remix)

Impossible de passer sous silence ce monstrueux track qui réunit la crème des vétérans du street rap montréalais : Baxter Dexter, Wanted, Connaisseur Ticaso, Kasheem, Cyrus et Tyjei Diezle (celui qu’on entend après Le Connaisseur dans la mythique chanson À Montréal). Ce morceau réflète très bien l’époque durant laquelle les rappeurs ne se gênaient pas du tout pour crier leur haîne à la police. Burn Dem Babylon (french remix) fait carrément l’apologie du meutre de la police. Malgré les propos très explicites, la pièce demeure franchement très écoutable. Un bijou d’une époque révolue.



4. Webster – SPVQ 

Webster ne se cache pas : il cherche à établir un discours avec la police. Le militant est bien conscient de la réalité de Québec, sa ville natale. Au travers de l’excellente chanson (et vidéoclip) SPVQ, le rappeur dépeint avec brio le profilage qu’exerce le corps policier jour apres jour.

  


5. Jeune Chilly Chill, Cheak, FiligraNn, Mc Aussi & Dj Horg - Éradiquer les radicaux
Tirée de la compilation Printemps Érable, cette étonnante collaboration entre Jeune Chilly, Cheak, FiligraNn et Mc Aussi a frappé fort à l’époque de la grève étudiante de 2012. Entre politique, émeute et brutalité policière, les MC’s balancent un propos intelligent avec des flows bien ficelés. «Je pense qu’ils ont besoin d’aide / ils étaient peut-être comme nous-autres avant de se faire jouer dans la tête / pis ça c’est bien avant Nicolet», avance un FiligraNn très réfléchi et rationnel.


À LIRE ÉGALEMENT: 





Par: SDG

Commentaires

Boutique En ligne