Accueil > Chroniques > Gala Unistar

Gala Unistar

C’est samedi le 4 juin à la Salle Pierre Mercure que se tenait le Gala Unistar, qui récompensait les gagnants du Festival Urban Synergy, ainsi que les meilleures performances dans différentes catégories: album, texte, artiste, artiste international, DJ, graffiteur, maison de disques, média, site Internet, vidéoclip et spectacle.



La température étant de notre côté, tout le monde semblait heureux, discutant sur le tapis rouge, certains plus sur leur 31 que d’autres. Les entretiens se sont poursuivis dans le lounge entre une coupe de rouge ou de blanc et des canapés, avant que l’on nous indique que la cérémonie allait commencer.

L’humoriste Mike Ward animant la soirée, il ne s’est pas privé de son talent pour faire réagir le public, qui répondait bien par de chauds applaudissements. Il a même reçu l’ex-maire de Montréal, Pierre Bourque, qui est venu discuter de la jeunesse alors qu’il est en pleine campagne électorale. Malgré d’importantes absences et quelques légers problèmes techniques, ce fut un gala bien réussi et très satisfaisant pour une nouvelle équipe qui en était à ses toutes premières armes dans l’organisation de ce genre d’événement. Pour ce qui est des récipiendaires du Urban Synergy Festival, la troupe de danse Masters et le groupe 4D’Z Societiez ont raflé les honneurs dans leur catégorie respective. BBT et Sans Pression ont été les grands gagnants de cette soirée, remportant 2 trophées chacun : Bomb Beat a gagné pour label et vidéo de l’année (Buzzy Bwoy – Bienvenue Dans Mon Game (Remix) feat. Supa Lex) tandis que SP s’est mérité le titre de l’artiste et du texte de l’année. Corneille, de son côté, est celui qui est reparti avec le prix de l’artiste s’étant le mieux illustré à l’étranger. Shortcut a été élu comme le meilleur DJ, Monk-E le graffiteur le plus talentueux et Loco Locass & Cat Burglarz se sont sauvés avec le trophée du meilleur spectacle pour leur show au Kola Note. Les pionniers radiophoniques de la vieille capitale, les Arshitechs du son (Patrice, Francis et Louis a.k.a DJ Kojito), ont par ailleurs remporté le média de l’année : de bon jeu, ils ont donné des « props » à Hell-T pour son émission Les 4 Éléments, qui a soulevé la foule lors des nominations.

HHQc.com l’a emporté sur Montreal Groove et Hip Hop Franco pour le site Web par excellence. Tout comme au gala Montréal Underground, c’est Tristes et Belles Histoires de Daniel Russo Garrido a.k.a Boogat qui s’est vu décerner le trophée d’album de l’année devant Amour Oral de Loco Locass et l’album éponyme de Damien (qui n’est d’ailleurs plus sous l’étiquette IRO Productions). Taktikal Crew s’est fait élire comme la meilleure clique de breakers (même si Skywalker n’est plus des leurs) et finalement, Ray Ray qui vient de sortir « La Cité » le 10 mai dernier, est reparti avec le titre de beatmaker de l’année !

Finalement, la première édition du Gala Unistar s’est avérée une réussite, mis à part les petits accrochages, avec entre autres les prestations de Addictive, Solo, Bless ainsi que le morceau de la fin avec L’Queb, Frenchi Blanco, 01 Etranjj, Yncomprize, Cat Burglaz, Chaplin, Ironik, Narkoi, Buzzy Bwoy et Ruffneck qui sont vite venus faire tout oublier le temps d’une « track ».



Par: W-e-s

Commentaires

Boutique En ligne