Accueil > Chroniques > Jeru The Damaja en show

Jeru The Damaja en show

On est mercredi soir et Jeru The Damaja aka D. Original Dirty Rotten Scoundrel est sur le point de performer le crowd est chaud, les premières parties on fait leur boulot et les Foufounes Électriques vibre au son du hip-hop de Dj Manifest.



HHQc.com était présent au spectacle de ce légendaire mc de Brooklyn membre de Gangstarr et pour cause, lui qui disait justement vouloir prendre une retraite après cette année, venait promouvoir ce qui pourrait sembler être son dernier album, mais nous ne le souhaitons pas.

Les premières parties étaient à la hauteur, le groupe Pseudo Slang de Buffalo est venu représenter avec un rap underground très intéressant pour les amateurs du genre Atmosphere, Brotha Ali et compagnie. Visitez les liens pour en découvrir plus sur le rap de ces gars-là. Personnellement, j’aimerais bien entendre le résultat de l’album, je crois qu’ils ont donné un bon show. Un protégé d’atach tatuq nommé Khyro si je me rappelle bien est venu en début de spectacle, en quelques mots, çà prend des couilles pour faire du rap français en première partie de Jeru, juste pour çà un gros BIG UP!!! pour le reste, il a fait son boulot, mais le crowd lui était pas prêt pour ce genre de rap. Sans se mentir, le public anglais tolère plus ou moins le hip-hop canadien français, espérons des jours meilleurs… n’élaborons point.

Dj Manifest était présent pour mixer tout au long de la soirée et les gars de Offsides eux étaient présent pour voir celui que l’on nomme Dieu lorsqu’il prend le microphone et j’ai nommé Jeru the Damaja. Pour faire un parallèle, quand Chad Muska fait du skateboard, sauter 12 marches en kickflip semble si simple, et bien quand Jeru est sur un micro… c’est pareil. Sa performance passait par tous les classiques de son répertoire, voir même au-delà de ce que l’on connaissait. Il est très présent sur une scène, un dj et un mc des instrus qui cognent, une dose d’humour, des propos dit Hardcore, mais d’une conscience sans pareil, voilà!... du gros hip-hop au Foufounes Électriques. Sa facilité à divertir est très semblable à l’approche de nos humoristes québécois, mais il ne faut pas se laisser prendre, son rap c’est du sérieux. Son prochain album est attendu pour le début de l’été, de plus vous pouvez visitez son site sur www.thedamaja.com et espérer un retour à Montréal pour D. Original Dirty Rotten Scoundrel.

En conclusion, une grosse soirée pour le hip-hop de Montréal, les gens sont venus en assez bon nombre au Foufounes Électriques pour voir Jeru the Damaja mais espérons plus d’achalandage pour le spectacle de 26 avril avec Jedi Mind Tricks et autres invités. Merci à Jeru The Damaja pour nous avoir ramener le vrai bon rap comme on l’aime.



Par: Lendreault Koopsala

Commentaires

Boutique En ligne