Accueil > Chroniques > Abuzif Plaizir

Abuzif Plaizir

Une fois de plus je me retrouve en ville un soir de semaine à essayer de doser mes consommations pour ne pas subir les regrets du lendemain matin.



N’empêche, je visite Charlie le barman quelquefois parce que, après tout, il y a de quoi célébrer! En ce mardi 9 mai, on lance très haut dans les étoiles le nouvel album de Sagacité.

C’est en fin d’après-midi à la Galerie ROUJE que se déroule le lancement d’Abuzive Muzik, le tout nouveau disque du collectif Sagacité. Coup de marketing ou non, l’accueil des hôtes fait plaisir. Une consommation gratuite, une affiche, et des sourires en quantité industrielle. Dès notre entrée, Sagacité nous fait comprendre que nous sommes les bienvenus et que nous sommes parmi des amis.

Le spectacle début par la projection de leur premier clip, Lucy qui est un featuring avec Nazbrock. Le clip, réalisé par Fokus Productions, est fort intéressant et n’a rien de traditionnel. Sans être révolutionnaire, c’est un pas dans une toute autre direction. Le clip a bien donné le ton au reste du spectacle. Sur scène, Sagacité et leurs invités sont exaltant! L’ambiance est quasi-familiale et on se sent chez soi. Ils sont accompagnés du toujours convaincant Abidbox aux percussions qui s’occupe de nous faire bouger. La musique de Maest et de Frankofun est un son qui mérite presque sa propre catégorie. Sagacité n’a jamais été un collectif qui se présentait comme étant coutumier. Leur processus créatif doit être passionnant à observer, car le résultat sur scène et sur l’album est une expérience éclectique qui ordonne une atmosphère surprenante. C’est donc avec un Abuzif Plaizir que nous avons pu apprécier le coming out d’un Sagacité qui veut clairement participer à la diversification du hip hop Québécois. Reste maintenant à les supporter et à se ranger à leurs côtés dans cette mouvance.

Lorsque le spectacle tire à sa fin, on en aurait aimé encore, mais respect des temps alloués exige, le show ne se prolonge pas. Toutefois, ils se reproduisent le 14 mai au Dagobert et je vous encourage fortement à vous déplacer. Vous y découvrirez une toute autre facette du RapQueb. En terminant, j’aimerais souligner le travail acharné de Raphaël Pérez qui s’est investi tout entier dans le projet d’Abuzive Muzik, c’est un fou passionné et un exemple pour ceux d’entre nous qui croyons corps et âmes en cette culture . Merci à Sagacité pour votre accueil et votre générosité !



Par: Safia

Commentaires

Boutique En ligne