Accueil > Critiques > ENCORE... une fois, c'est une réussite!

ENCORE... une fois, c'est une réussite!

Le groupe, qui est renommé pour présenter depuis ses débuts des produits de qualité, profonds et d’une réalisation impeccable, atteint une fois de plus des sommets jusqu’à présent inégalés sur la scène hip hop québécoise.



Avec un album rempli de textes songés, d’instrumentaux travaillés et originaux, et de collaborations aussi brillantes qu’inattendues, L’Assemblée répond aux attentes. L’album « Encore », tout en étant fidèle à la musique très acoustique et sincère pour laquelle est connue L’Assemblée, nous présente cette fois-ci des sujets très matures et réfléchis, sûrement influencés par l’évolution logique des membres du groupe dans une carrière sur une belle lancée.

« Encore » a plusieurs qualités, à commencer par les instrumentaux très audacieux, comme on les connaît chez Iro Productions. Ce qu’on apprécie de ces musiques, c’est qu’elles sont étonnement « réelles », si on les compare avec ce qu’on entend habituellement sur d’autres albums rap. Certes, on reconnaît le fond électronique sur lequel se basent les rythmes hip hop, mais plusieurs instruments sont utilisés sur toutes les pièces tels que la trompette, le piano, et la guitare sèche ou électrique. Sans que cela ne rende l’album moins « rap », comme certains le prétendent, on apprécie grandement la facilité avec laquelle les rythmes nous accrochent.

De plus, on aime beaucoup toute la sincérité et l’intégrité avec laquelle le groupe approche ses textes. Les thèmes sont importants et absolument tout sauf superficiels. Par exemple, la pièce « Le chant du cygne » aborde l’évolution des membres du groupe à travers leur musique, et fait une sorte de compte-rendu de leurs expériences de vie vécues à ce jour. On sent d’ailleurs que presque l’ensemble des morceaux de l’album porte sur la maturité qu’ont acquiert Ironik et Narkoi avec les années avec des titres comme : « Comme un reflet, 100 regrets, C’que j’suis devenu et En constante évolution. ». De plus, d’autres thèmes très sombres et rétrospectifs sont traités dans plusieurs chansons. Avec cet album, on a presque l’impression que le groupe fait une mise au point sur ce qu’il est devenu, et ce vers quoi il tend.

Toutefois, il ne faut pas croire que tout est noir. Le groupe nous livre aussi quelques chansons accrochantes avec des rythmes très festifs et estivaux, qui sauront sans doute satisfaire ceux qui aiment danser sur les chansons du groupe. Avec la collaboration de Jennyfer Silencieux, la pièce « I don’t feel the pain », nous reste dans la tête pendant longtemps et nous donne envie de bouger!

Avec la collaboration de plusieurs artistes québécois de talent tel que : Webster, Damien, Dupuis, Cobna, Dramatik, Koriass, Anodajay, et plusieurs autres, l’album a de tout, pour tous! Il saura satisfaire tous les amateurs de rap québécois, mais aussi les gens qui apprécient simplement la musique de qualité.

Finalement, c’est avec plaisir que je recommande cet album non seulement aux amateurs de « rap », mais aussi à tout ceux qui désirent écouter des textes songés et touchants. Que l’on aime ou non, il faut reconnaître l’acharnement et l’intensité avec laquelle les membres du groupe ont travaillé à travers les années afin d’atteindre leur statut actuel pour nous présenter un album plein de potentiel.

Définitivement, L’Assemblée est un des groupes rap québécois les plus prometteurs, et il sera intéressant de voir ce que le futur leur réservera. En attendant, j’apporte tout mon support au mouvement hip hop québécois, et je vous invite à vous procurer les albums de vos artistes favoris, et non les télécharger!

L’Assemblée sera en spectacle le 7 juin prochain, au Club Soda, à Montréal. Les billets sont disponibles directement au Club Soda, ou sur Ticket pro. Le groupe promet à ses fans de nombreuses surprises lors de cette soirée!

Pour plus d’information ou les dates de spectacles partout au Québec : www.assemblee.ca et www.iroprod.com



Par: Catherine Laurin

Commentaires

Boutique En ligne