Accueil > Critiques > GZA - Pro tools

GZA - Pro tools

Le cousin de Robert Diggs (RZA), Gary Grice (GZA), arrive sur les tablettes des disquaires six ans après son Legend of the Liquid Sword avec son sixième album solo intitulé Pro Tools, cette fois-ci sur le label Babygrande.



Le vétéran rappeur du super groupe de Staten Island, Wu-Tang, réitère ses exploits sur un long jeu de 16 plages de rap pur. C’est que Genius est l’auteur de l’opus Liquid Swords (1995) considéré encore à ce jour dans les meilleurs albums rap de tous les temps. Voici à quoi ressemble son dernier projet.

Instrumentalement parlant on a droit à un RZA en forme, il nous offre des rythmes accrocheurs et des sons finement travaillés, parfois même trop travaillé où l’auditeur voudrait plus d’instruments traditionnels. Quelques lacunes et ralentissements mineurs, mais somme toute du bon boulot au niveau de la production avec des instrumentaux variés qui s’agencent bien aux divers thèmes du CD. Lyricalement parlant, d’entrée de jeu, Genius foudroit les oreilles fragiles et les fans invétérés sur Pencil alors que Masta Killa et Bobby Digital (RZA) collaborent aussi sur le morceau :

“The echo chamber enhance the flow with the block party
Keep an MC head spinning like Dark Baccardi
This B.A.C is 2.3
Now the liver’s damaged, but his lungs are joint free
So inhale, exhale, breathe and get well
Kick something live stop chirping like Nextel
I’m all in together, swordsman forever
I paint the town red, with many heads are severed”

Évidemment son débit et sa voix n’ont jamais cassé à travers les années et c’est ce qui réjouit. 50 cent a même obtenu la monnaie de sa pièce, lui qui perd sans cesse des plumes depuis son pari avec Kanye West, avec Paper Plate qui est sans nul doute une des compositions les plus redoutables du dernier Genius. Il passe du « storytelling » au rap pur et simple et maîtrise les deux dans une aisance consternante.

Globalement, le fan du Wu est dans son élément et ceux qui ne le connaissaient toujours pas voudront sans doute remonter dans sa discographie pour satisfaire leur appétit rapologique. Il est très difficile de ne pas aimer cet album, Gza n’est pas un MC qui relâche malgré l’âge, ses textes sont riches et parsemés de figures stylistiques violentes. C’est outrageux que je n’ai pratiquement que du bon à redire de Pro Tools. Allez va le chercher jeune fanatique !

8.5/10

Pencil feat. Masta Killa & RZA
Groundbreaking feat. Justice Kareem
Paper Plate



Par: W-e-s

Commentaires

Boutique En ligne