Accueil > Critiques > Seif - L'éponyme

Seif - L'éponyme

Membre du Limoilou Starz depuis 1996, Seif prépare depuis longtemps son premier opus. En 2000, il sort un maxi anglophone intitulé « Reflection of myself ». En 2004, il remet ça en sortant le street album « Silent Soulja » en compagnie de Shoddy.



Depuis, son travail artistique n'a de cesse, car il a collaboré à plus d’une de dizaine de mixtapes et albums. Son dernier mixtape « Spécial du Chef » est sorti au milieu de l'année 2008 et nous préparait déjà à son prochain album « L’éponyme ».

Avec « L’éponyme », Seif nous livre un album autobiographique sans censure ni retenue. Sur l’album, il nous raconte sa vie en 15 parties. Il y va également de gros featurings pour renforcir chacun des thèmes présentés et abordés. Nous pouvons noter les collaborations de : « Souldia, GLD, Sozi, Kenlo et Webster ». Ces collaborations lui permettent de ratisser large et d’approfondir tous les thèmes relatifs à sa vie. Les productions de AceBeatz sont actuelles, tendent vers le commercial, tout en restant très « hardcore » dans le style.

On comprend, dès l’introduction, que le but de Seif est de rester vrai face à lui-même. Sa voix nous fait ressentir la rage qui le ronge de l’intérieur et cela donne au disque une saveur énergique particulière. Cette même saveur nous garde en haleine sans relâche durant les 53 minutes d'écoute. Son dernier vidéoclip « Éponyme », produit par Last Run et feat. Souldia est un bel exemple de la réussite de cet album. Il est fort à parier que le clip se retrouvera rapidement en rotation à Musique + et permettra à Seif de se faire découvrir par un public beaucoup plus large et étendu qu’auparavant.

Cet album nous offre donc un produit intéressant sur tous les aspects. Du design de la pochette, aux choix singuliers des beats et des feat., tout est à point et minutieusement calculé. C’est le genre d’album que l’on peut faire jouer en loop, sans arrêt et sans jamais être porté à « skipper » de track.



Par: Menk

Commentaires

Boutique En ligne