Accueil > Critiques > Karim Ouellet - Leçons d'amourétrangre

Karim Ouellet - Leçons d'amourétrangre

Après avoir vécu sa jeunesse entre le Sénégal, le Rwanda, la Tunisie et le Canada, Karim arrive au Québec en 2002 et s’y installe pour de bon.



Sur le plan artistique, il a notamment participé a des événements en France dont: Les francofolies de Larochelle et le spectacle Francoville 2008 à Bordeaux en compagnie d'artistes comme Michel Rivard, Andrée Waters et Paul Piché pour ne nommer que ceux-là. Étant aussi membre du groupe "très hype" Movezerbe, Karim Ouellet débarque et se manifeste maintenant en solo avec un maxi intitulé "Leçon d'amourétrange".

Étant un musicien multi-instrumentiste accompli, il assure lui même la production des 5 pièces présentées. On peut d'ailleurs en apprécié un bel aperçu visuel dans son vidéoclip "Sans me réveiller" qui figure présentement dans le Top 10 HHQc.

Le style de Karim ne ressemble en rien de ce qu’y se fait présentement au Québec, mis à part peut-être certaines performances de Movezerbe. Excellent compteur, il nous transporte facilement dans un monde unique autant par sa sonorité, l’originalité des thèmes abordés ou par sa diction bien articulée. Le ton de l'album est doux, réconfortant et d’un naturel semeur de paix!

Ce maxi était destiné initialement à se promouvoir lui-même auprès des gens de l'industrie mais il a finalement été décidé de produire 300 copies afin d'en faire également profiter son public. Après avoir écouté ce maxi, j'ai très hâte d’avoir en main un album complet de Karim et de voir s'il sera capable de m'emballer sur 12-15 pistes autant que sur les 5 actuelles sans qu’il ne tombe dans le modèle d'album "standardisé"!



Par: Menk

Commentaires

Boutique En ligne