Accueil > Critiques > L'Algérino - Effet Mirroir

L'Algérino - Effet Mirroir

Intitulé « Effet miroir », le nouvel album de L’Algérino, dans les bacs depuis le 29 mars, se veut de refléter la personnalité festive mais aussi consciente de l’artiste.



Après « Les derniers seront les premiers » et « Mentalité pirate », voici donc le rappeur marseillais de retour pour « tout péter » comme il le dit. Le morceau « Sur la tête de ma mère », sorti bien avant qu’« Effet miroir » ne soit dans les bacs, avait déjà donné le ton. Pousser le délire au summum sur des productions qui lui plaisent, ainsi Samir fait les choses. Lui, qui se qualifie d’observateur, puise avant tout l’inspiration dans son quotidien. « Tireur de coup franc » est par exemple un excellent clin d’œil à ces hommes qui se font passer pour ce qu’ils ne sont pas.

Puis, on retrouve des sons beaucoup plus posés comme « Avant de partir », « Je trace ma route » ou encore « Trinité » en featuring avec Indila. D’ailleurs, ce dernier morceau est l’un des plus émouvants de L’Algérino. Il y parle de la mère, de la sœur mais aussi de l’épouse qu’un homme peut avoir dans sa vie. On le sent très impliqué dans un clip assez original. En effet, il a été demandé à toutes les femmes qui le voulaient d’envoyer leurs photographies afin de les faire apparaitre dans la vidéo que voici.

Et assez logiquement, on tombe sur des sons qui nous rappellent que les origines de « L’Algé » sont algériennes. Ainsi, Cheb Khalass et Reda Taliani se retrouvent sur l’album pour lui donner un côté oriental et raï. En somme, à l’écoute de l’ensemble de l’opus, on réalise qu’« Effet miroir » est une palette d’ambiances et de couleurs. Cela colle tout à fait à L’Algérino, le fan de poker, pour qui la musique n’a pas de frontière.



Par: Siham TOUIL

Commentaires

Boutique En ligne