Accueil > Critiques > Caya - Au coeur de la tempête

Caya - Au coeur de la tempête

Récemment, Caya lançait un 3e album en carrière, un 2e sous l’étiquette montréalaise Iro Productions.



Plusieurs fans de hip-hop québécois ont découvert Caya avec sa chanson « L’amour c’t’une perte de temps », lancée il y a plusieurs années. D’autres ont accroché sur ce dernier en 2007, lorsque son vidéoclip « J’aurais dû » a tourné en boule sur MusiquePlus.

Dans son plus récent disque, Caya reprend sensiblement la même recette qui lui a donné du succès dans le passé : Des beats accrocheurs, des paroles et un flow simples mais efficaces et surtout, une dose d’émotion dans chaque phrase du CD!

Lorsqu’on écoute le disque au complet, on découvre 2 Caya. Le premier, celui qui s’est sorti des gangs de rue et qui nous raconte un peu cette vie qui n’est plus la sienne. Bref, un Caya street et dénonciateur. Dans l’autre moitié du disque, on entend un Caya beaucoup plus mainstream et accessible. Flirtant avec des thèmes comme l’amour, le questionnement humain et la détermination, c’est ce 2e Caya que j’ai préféré entendre.

Avis à ceux qui recherchent sans cesse le punchline qui vous jetteront sur le derrière : Ce n’est pas dans ce disque que vous le trouverez! Cependant, si vous aimez entendre du bon rap québécois venant directement du cœur, ce disque est pour vous.

Ma note : 8,1 / 10

Mes coups de cœur : Why, J’connais l’time (avec L’Assemblée, Papaz et DTM), On aurait pu s’tuer, L’amour et ses complexes (L’amour c’t’une perte de temps 2) et It’s over.



Par: Daren

Commentaires

Boutique En ligne