Accueil > Critiques > Kaaris LBDMA

Kaaris LBDMA

K-double-A a.k.a. Talsadoum le rappeur à l’AK-47 sur l’épaule et aux paroles d’une violence extrême est de retour. Il nous présente son deuxième opus officiel intitulé «Le Bruit de mon âme». Kaaris est l’un de ces rappeurs qui - malgré un long passé dans le monde du rap français – n’à explosé que tardivement. Cela ne fait que deux ans que l’artiste de Sevran a explosé dans les chartes grâce à quelques singles puissants et «punchés». «Kalash» et «Criminelle League», ses deux titres en compagnie du «king» incontesté du «gangsta rap français» Booba, avaient grandement contribué à l’ascension du rappeur du 93, ils ont permis à sa carrière de littéralement partir en fusée et de tout écorcher sur son passage grâce au succès du single «Zoo» - qui approche les 16 millions de vues sur Youtube. Son premier album «Or Noir» qui été certifié «disque platine» est devenu un classique en France et dans le monde du rap français. Devant un tel buzz, une seule question s’imposait avant l’écoute de son deuxième album. Est-ce que l’histoire se répétera avec «Le bruit de mon âme»?



Kaaris a.k.a Pablito nous présente enfin son très attendu second album, que les fans (et moi-même) attendaient impatiemment depuis quelques mois déjà. Hélas, il semble que les attentes aient été trop grandes. En effet, selon moi les quatre singles parus pour préparer le lancement de cet opus n’ont pas réussi à égaler la fougue de son projet précédent. Les «punchlines» percutantes ne sont pas aussi présentent dans ses nouvelles chansons. Il s’agit là du principal recul par rapport à «Or Noir», qui ne semble offrir rien de nouveau et d’innovateur.

Quoi qu’il en soit, il faut souligner que l’album est habité de la même rage qui a fait connaître Kaaris sur son dernier projet, même si l’album est considérablement plus inégal que le précédant. J’ai bien aimé les titres «Sevrak» et «80 Zetrei» sans toutefois qu’il me fasse grimper au plafond comme ce fut le cas pour les morceaux «Zoo» et «Binks». Pour les amateurs finis de Kaaris on retrouve dans cet album tout ce que l’artiste représente, des beats «trap», des paroles parfois violentes parfois mélancolique et parfois même à la limite du comique. L’aura du personnage - devenu presque mythique - plane au dessus de chaque morceau, mais même cet aspect nous laisse sur notre appétit. «Le Bruit de mon âme» ne se démarque tout simplement pas autant que «Or Noir». Malgré la présence de quelques excellentes chansons et de textes fracassants cet opus nous laisse un certains goût de «déjà vu».
Une bonne écoute que je recommande à tous, mais qui ne plaira probablement pas à la majorité.



Commentaires

Boutique En ligne