Accueil > Critiques > Compilation Underworld

Compilation Underworld

Le 16 août, Upnorth Records lance son premier disque, Underworld, distribué par Local. Cette compilation rap regroupe 13 artistes du Québec, des stars en devenir de la scène hip-hop locale: Illogikal, Miccalauréat, Cyrus, Papaz et Annifa. Certains morceaux sont produits par nuls autres que DJ Manifest, DJ Blast et Boogat.



Le concept est simple: c’est un condensé bilingue d’artistes, certains accomplis et d’autres plus jeunes, qui se réunissent autour du thème de l’underground. La pochette est sombre et de nombreux sons accompagnent des verses engagés, profonds et parfois tristes. Tout ceci n’est pas si décourageant malgré tout. Les pièces « J’prends ça cool » (Miccalauréat), « Faut je classe » d’Annifa (mention spéciale au seul morceau féminin), « C’est ça l’deal » (Papaz et Ironik) et Illogykal avec « Hip Hop 101 » aux accents latinos, sont là pour casser le rythme (parfois monotone) de la compil’. Notons aussi le manque de rigueur en ce qui concerne la qualité sonore du disque, qui fait défaut à de nombreuses reprises.

Il faut avouer qu’un artiste sort du lot dans cette compilation. Cyrus, dans le morceau « Représente », use d’un flow d’une extrême qualité, audible, conscient et surtout très esthétique. En plus d’être un rappeur au potentiel non négligeable, Cyrus a produit quatre beats de la compilation.

En somme, Underworld est un bon début pour les Disques Upnorth, malgré le léger manque de diversité sonore. On encourage la démarche.

Mes tunes!
Cyrus: « Représente »
Miccalauréat: « J’prends ça cool »



Par: Myriam Laabidi

Commentaires

Boutique En ligne