Accueil > Critiques > Keny Arkana - L'esquisse

Keny Arkana - L'esquisse

Si vous ne connaissez pas encore Keny Arkana, rassurez-vous. Ça ne devrait pas tarder… En fait, c’est une jeune rappeuse marseillaise qui a fait ses débuts dans le milieu aux alentours de 1996, pour ensuite s’associer aux collectifs Mars Patrie et Etat major.



En 2003, Keny démarre solo et L’Esquisse, son premier album, sort en 2005. Selon mon humble avis, la majorité des sons de ce premier cd fracassent tout. Je m’explique.

Tout d’abord, Keny a une audace peu commune. Disons le franchement, le féminin de rappeur est assez rare. Donc, quand une nouvelle artiste émerge, elle doit souvent se battre pour gagner crédibilité et respect, avant de pouvoir réellement se laisser aller. Ici, ce n’est pas le cas. Keny s’exprime librement sur des sujets qui ont probablement marqué une partie de sa jeunesse et ce, sans tomber dans le lyrique et le mélodrame. Zéro dramatisation, mais elle ne nous épargne pas. Sans être gratuite, elle affirme avec une certaine frustration ce qu’elle désapprouve autour d’elle. Ses textes sont particulièrement hardcore, dans le style Booba, tout en restant fidèle à sa propre histoire et l’engagement qu’elle s’est donné. Keny est une battante. Elle n’a pas froid aux yeux et y va à fond. Seule possibilité pour une artiste qui semble avoir vécu beaucoup de choses. Et, si vous n’aimez pas sa franchise… dommage pour vous. Le seul truc qui manque : de la nuance. Les sujets sont lourds et je crois qu’une petite note plus détente se serait bien harmonisée. La vie est un combat, certes … mais il y a toujours des petits moments d’accalmie. Non ?

Pour ce qui est de l’aspect purement musical, rien à redire. Les beats sont excellents sur toute la ligne. En plus, Keny, avec sa voix écorchée, réussit à harmoniser son flow avec les sons. Bref, bons lyrics, bon flow, bons beats. Qu’est-ce qui manque pour faire un album qui tue ?



Par: Lafilosophe

Commentaires

Boutique En ligne