Accueil > Critiques > YK rends les armes

YK rends les armes

Après 2 ans d'absence, le vétéran du South shore revient. Von von le vet est le 3eme album d'Yvon Krevé.



Cette fois-ci sous Ruzik Records, (compagnie de disques dans laquelle il agit à titre de directeur général) le successeur de «Quand j'rap pas» et de «L'Accent grave» s'annonce comme la mort d'Yvon à en juger par la pierre tombale de la couverture. Heureusement, avant de mourir il avait 13 tracks à faire entendre. Le 3ème opus de l'artiste de Longueuil s'entame avec une intro plutôt marrante où des voix caricaturées racontent n'importe quoi à son sujet. Ce qui se veut significatif de : Si tu ne sais pas de quoi tu parles, parles pas.

Avec les récentes sorties on aurait pu s'attendre a un autre produit de rap cherchant son identité en empiétant sur les plantes bandes de nos voisins du sud, mais détrompez-vous il aurait été vraiment surprenant d'entendre du clonage auditif de la part d'un pionnier comme Yvon. Donc, dès le départ on a le droit à du son fidèle à ses racines : l'underground. Von Von a l'expérience et ne laisse rien de coté donc l'auditeur a droit à des instrumentaux de qualité. D’ailleurs le premier single de l’album Deux côtés de la médaille cogne solidement.

Cet album est un peu une rétrospective de sa carrière parti de rien, avec peu d'ambition il avait simplement la soif de meurtrir la feuille au bic. Comme plusieurs, ses thèmes ne sortent pas trop de l'ordinaire par contre, il aborde ceux ci bien à sa manière avec un flow légèrement plus rapide qu'à l'habitude. «J'représente (QUOIBEC)» est le seul titre en featuring avec son bras droit de toujours 01 Étranjj a.k.a Brown Stasny, du reste Ruby, L’Queb, Face-T et Dubberman partagent la vedette avec Yvon sur le CD. Les titres «On va chiller» et la pièce qui clôture l’album, «Je l'apprécie», sont des morceaux originaux et faciles d'écoute. Justement, peut-être la seule chose reprochable au nouveau Yvon Krevé c'est que certains titres manquent de complexité lyricale, carence qu'il ne possédait pas sur l'Accent Grave.

Pour compléter, cet opus reflète l'évolution du emcee, sa maturité qu'il a acquise à travers du médium musical et son dégoût pour ces artistes déguisés qui ont vendus leurs identités au profit d'un titre commercial. S’il s'avère que c'est vraiment le dernier produit officiel d'Yvon Krevé, on pourra dire qu'il aura été un des rares à être resté vrai avec son propre accent et rugged du début à la fin de sa carrière musicale. Pour ça merci beaucoup Yvon Krevé.

8/10

Hits :
J'représente feat. 01Étranjj
Je l'apprécie
Deux côtés de la médaille
Micromicide
On va chiller



Par: W-e-s

Commentaires

Boutique En ligne