Accueil > Critiques > Boogat - Patte de salamandre

Boogat - Patte de salamandre

Daniel Russo Garrido aka Boogat revient en force avec un deuxième opus. Un an et demi après la sortie de son premier album, « Patte de salamandre » voit le jour.



Le lancement a eu lieu le 29 Mai dernier au « Main hall » à Montréal. Un rendez-vous que vous ne deviez pas manquer (Lire l'article sur le lancement). Pour ceux qui ne sont pas familiers avec le nom ; Boogat est un poète de 25 ans de la région de Québec qui a déjà fait ses preuves dans la scène locale. Il a gagné 3 prix à l'édition 2005 du Gala Montreal Underground (meilleur album francophone, meilleur texte francophone et meilleur artiste francophone). Il a aussi hérité de 2 nominations à L'ADISQ (album hip-hop de l’année et pochette de disque de l’année) sans parler de sa performance aux Francofolies de Montréal et de ses nombreuses apparitions sur divers projets Québécois. Cette « repousse » est à mon avis beaucoup plus vivante que « Tristes et belles histoires », mais elle est ni meilleure ni moins bonne.

C'est avec 16 pistes qu'il nous surprend une fois de plus. La qualité de l'album fait qu'il se démarque de son premier. Il n'est pas vraiment supérieur au niveau de la qualité des paroles, mais j'ai senti que l'enregistrement et les productions ont reçu un meilleur traitement cette fois-ci. Les textes sont toujours aussi bien travaillés. Rien à dire à ce sujet. C'est très poétique, très philosophique. Des sujets tel le suicide, les dictatures et la prostitution juvénile dans le tiers-monde sont abordés. Ces sujets peuvent paraître lourd à premiere vue, mais Boogat reste positif malgré tout. Certaines chansons comme « Le feu » avec Les 2 Tom, Karim Ouellet et Accrophone sont là pour nous remonter le moral de toute façon. Malgré tout ce que l'on peut entendre, l'ambiance reste festive. En plus de ceux nommés plus haut ; Marième de CEA, Nino Malo, Sola, L Nino des Sozi et Showme de Limoilou Starz prennent part à la fête. Monk.e a aussi travaillé sur le projet en nous confectionnant une pochette unique. Le tout combiné ensemble donne un mix qui se fera probablement entendre un peu partout cet été.

Il est clair et certain que ses influences paraguayennes et mexicaines se font sentir sur ce disque. Elles étaient aussi présentes sur l'album précédent, mais elles étaient moins prononcées. Les instrumentaux sont d'avantages structurés sur ce projet et ils ont d'ailleurs entièrement été produits par Boogat. Un vibe très « gipsy » nous accueille et nous accompagne du début jusqu'à la fin. Le funky rap se fait aussi ressentir avec la piste « Funky beat », mais il y a également des saveurs de jazz moderne et de blues qui se mêlent à tout ça. Daniel « drive » très bien son flow et en espagnol c'est encore plus impressionnant. Certes, nous avons affaire à un homme qui a un énorme talent. D'ailleurs encouragez le en demandant son vidéo, Le Feu, actuellement en rotation à Musique Plus. Je vous recommande aussi d'aller vous procurer son album dès maintenant!

9/10

Coups de coeur :
Les Complaintes Du Septentrion
Patte De Salamandre
Ernesto (avec Kenlo)
Le Feu (avec Les 2 Tom, Karim Ouellet et Accrophone)
Coeur Sombre (avec L Nino & Showme)



Par: JP Bégin

Commentaires

Boutique En ligne