Accueil > Critiques > Rainmen - Bi'Ness Légal

Rainmen - Bi'Ness Légal

Qui n'a jamais entendu l'album « Armaggedon » de Naufra-G et Outra-G (les 2 membres de Rainmen) ? Ceux qui répondront « moi » à cette question se doivent absolument de faire un effort pour découvrir un des meilleurs opus du rap québécois.



C'est en 1997 qu'on peut dire que Rainmen arrive vraiment sur la scène. Les concerts abondent un peu partout et le groupe grimpe rapidement au sommet. Le clip « Pas d'chilling » tourne sur le canal Musique Plus, puis l'album se vend à plus de 10 000 exemplaires. Tout ça les amène à faire un voyage en France pour se produire sur scène où ils seront très appréciés. C'est d'ailleurs lors de ce voyage qu'ils trouveront l'appui de plusieurs gros noms de la scène hip-hop française. Ils ont pu entre autres collaborer avec la Fonky Family et La Cliqua. Voilà maintenant que Rainmen est de retour avec « Biness Légal » ; un album bien différent.

Tout d'abord, on peut facilement voir l'évolution au niveau des beats et de l'ambiance en générale. « La game » a changé depuis le temps et il faut dire que les deux acolytes se sont très bien adaptés. La qualité des instrumentaux est aussi bonne que sur l'album précédent, même si le style sonne très différent à mes oreilles. Un son bien lourd avec de bonne basses nous accompagne du début à la fin. Un son qui fera certainement bouger la tête de plusieurs. L'atmosphère est très « hardcore ». Certes, ils ont su trouver la sonorité parfaite pour accompagner leur « nouveau style ». Plusieurs seront sur leur garde en lisant ceci. Les gars de Rainmen eux même ne disent pas avoir « changé », mais plutôt « évolué ». Pour ma part, les deux albums du groupe ne sont pas dans la même lignée. Autant au niveau des beats qu'au niveau des lyrics. Une chose est sur, l'évolution s'est faite dans une scène qui évolue constamment, alors il est compréhensible que cet album soit différent du premier.

Ce qui m'a vraiment marqué sur cet opus c'est le changement de « style lyrical ». Quand je réécoute les paroles de « Armageddon » et que je les compare avec celles de « Biness Légal », je trouve les textes très différents. Beaucoup plus révélatrices sur le disque précédent. Les textes du nouvel album tournent, à mon avis, un peu en rond. Les gars veulent « nettoyer » la scène ça c'est évident. C'est d'ailleurs justement ce qui fait que je trouve l'album redondant. Les « wack mcs » y goûtent. Chose remarquable; les jeux de mots. Ils savent très bien jongler avec l'Anglais et le Français, mais il vous faudra peut-être un autre dictionnaire afin de comprendre toutes leurs expressions. Le problème est qu'ils sont en général beaucoup plus gangstas. On peut facilement le remarquer juste en écoutant l'intonation et la façon dont ils débitent leurs textes sur les instrumentaux. Ceux qui ont vu le clip « Qui tu connais » ont probablement entendu la ligne; « J'veux l'style de vie facile, croître avec le cream* » au début de la piste. Sinon je vous conseille fortement de prendre le temps d'écouter ce clip sur HHQC. Il donne un très bon aperçu de ce qu'est l'album en général.

Je dois vous avouer qu'à la première écoute j'étais très déçu, mais plus j'écoute l'album, plus j'y prend goût. J'avais adoré « Armageddon » et j'espérais retrouver quelque chose dans le même genre, mais en vain. Par contre ce que j'ai découvert c'est un nouveau style auquel je ne pensais jamais adhérer. La qualité de l'album m'a fasciné malgré tout. Les ingrédients pour faire un classique sont tous présents.



Par: JP Bégin

Commentaires

Boutique En ligne