Accueil > Critiques > Dupuis - Des réponses

Dupuis - Des réponses

Combien de fois a-t-on entendu des artistes commerciaux tout droit sortis du placenta musical prétendre connaître tout de la vie terrestre et l’industrie musicale ? Eh bien, détrompez-vous, Dupuis ne fait partie de ce ratio beaucoup plus important en nombre qu’en intérête. Écoutons donc justement ce qu’a à nous dire Dupuis…



« Des réponses, j’en ai pas », « Souvent, on cherche trop à vouloir comprendre », « Y’a vraiment rien à faire, j’ai tout essayé déjà »… voilà des citations dupuisiennes qui résument à perfection son CD (d’ailleurs, c’est un 2e CD pour Dupuis, lui qui en avait lancé un, quelque peu avant l’an 2000, sous les Disques Tox). L’album contient 11 titres, tous interprétés dans la langue de Molière. Semble-t-il que le hook de « Turn your head around » avec L’Assemblée n’aura été le résultat que d’un petit détour, le temps d’un instant.

Lorsqu’on écoute le disque, on sent immédiatement la présence d’une forte ligne directrice. Outre la pièce « Rien à faire », Dupuis n’essaie pas de nous faire danser, il ne tente même pas de déhancher l’une de nos jambes trop souvent immobiles en 2007! En effet, il préfère nous faire bouger la tête, en ressortant, de nos cœurs d’adultes déguisés, une mélancolie muette. La vie n’a pas fait de cadeau à Dupuis et on le ressent dans ses textes. Mais arrêtons quelques secondes… Justement, le fait de pouvoir aussi bien exprimer sa peine et ses sentiments ne serait-il pas un cadeau en soi… ? Je demanderai à Socrate après ma mort!

J’ai ressenti quelques frissons lors de l’écoute des chansons « Laissez-moi m’en aller » & « Mali ». Pourtant, 3 minutes 22 secondes plus tard, la pièce « Pas de problèmes », résumant la situation du « Tanguy moderne de nord de la métropole » m’a fait ricaner à plusieurs reprises. Dupuis nous dit qu’il garde ses forces pour les semaines à venir… adolescents aimant bien veiller tard et se lever tôt : souvenez-vous de celle-là!

Après les 11 pièces de l’album, je suis un peu resté sur mon appétit. Pourquoi ne pas nous en avoir offert plus, alors que l’on commence à peine à entrer pleinement dans l’univers de Dupuis? De plus, pourquoi ne pas avoir collaboré avec un ou deux rappers québécois… comme si Dupuis avait soutiré tout ce qu’il pouvait soutirer de la scène hip hop et qu’une fois lancé, le train oubliait où avait eu lieu l’embarquement? Dupuis, si tu sors un autre album, nous voulons y voir (ou plutôt entendre) un peu plus de hip hop!

Bref, l’album à saveur reggae-pop « Des réponses », lancé par Les Disques D.S. s’adresse à tous les fans de musique québécoise, urbaine et antillaise. De plus, j’imagine très bien les pièces « On consomme au maximum », « Des réponses » & « Rien à faire » faire suite à « Hey, Daniel! », sur les ondes de nos radios commerciales. Pour l’amour de Dieu, messieurs sur les comités FM, tendez l’oreille vers l’authenticité, au lieu de la rentabilité immédiate sans profondeur…



Par: Daren

Commentaires

Boutique En ligne