Accueil > Interviews > Entrevue avec Croki

Entrevue avec Croki

Voici une entrevue faite par Sino, propriétaire de Keep It Real, avec Croki. Découvrez l'organisateur de l'exposition de trains miniatures!



Sino: Salut, est-ce que tu peux te présenter?
Croki : Allo Sino! Lorsque je graffais sur les murs, je posais Croki. Aujourd'hui, les personnes dans le milieu me connaissent encore ainsi. C'est sûr que la jeune génération de graffeurs me connait moins car je ne peins plus sur des murs depuis environ 2001.

Sino: Tu faisais du graffiti, avant, en quelle année et avec qui?
Croki : Tu vois Sino, je me souviens que j'ai fait mon tout premier piece qui était vraiment affreux...lorsque j'étais au Cegep..... j'avais alors 17-18 ans en 1993 environ. C'était sous les viaducs de l'Avenue du Parc avec un gars qui posait Spawn (un ami de Stack, qui poussais Mersh dans le temps) et Maink. C'était mon initiation au graff quoi. J'ai vu par la suite alors les reportages à la télévision de Timer, Flow et Seaz qui paintaient sous la 13 par la suite et j'ai par la suite rencontré Timer à son premier jam Aerosol Funk où tous les graffeurs hot du temps étaient là. Je pense que j'ai vraiment commencé à prendre le graff au sérieux lorsque j'ai peinturé le premier magasin Underworld, celui au métro Henri-Bourassa, avec Back. C'est là que j'ai commencé à writer Croki, NBC crew avec Back. Tu vois j'ai la flix devant mes yeux....hahahah un piece Croki avec un simple NBC Croki et Back.....Héhéh Sino tu me fais revivre de bons souvenirs en regardant ces flix!!! Tu vois par la suite j'ai peinturé à Québec où j'ai rencontré les gars de là-bas... K-Tang, Aro et Eye Scream qui faisaient des grosses productions mortelles déjà dans ces années-la! Ici, j'ai rencontré Cheeb où on a fait une production ensemble au TA wall et c'était la venue de Cheeb dans NBC en septembre 1997. Tu connais la suite probablement.... C-Lock et Zen se sont joints au crew. Donc, c'était l'histoire du crew. J'ai peinturé beaucoup avec Shok. Shok était très jeune mais plein de talent lorsqu'on a peinturé ensemble!!!! En fait, il habitait dans Ahuntsic Zoo lui aussi et on se voyait souvent et on a fait pas mal de truc ensemble. Je pense que si certains graffeurs de jeune génération me connaissent aujourd'hui c'est probablement grâce à lui puisqu'il a toujours continué à peindre et il a montré les flix de lui et moi à ces graffeurs.

Sino: Quand as-tu eu cette idée d’exposition et quand as-tu réellement commencé à y travailler?
Croki : Je vais te dire que lorsque j'ai vu l'expo Tag The System à New York j'ai dit « damn c'est fat ça ». J'avais trouvé l'idée vraiment cool mais je trouvais qu'il y avait des limites à cause du support sur lequel ils faisaient peindre les artistes. Le premier bug, c'était que le wagon n'était qu'un moule du métro de NY....donc pas de vrais roues......juste une moule de roues....donc on ne pouvait pas faire rouler la chose. Le deuxième reproche c'était qu'étant donné que le wagon faisait 20 pouces de long par 6 pouces de haut et qu'il s'agissait qu'un moule de wagon non fonctionnel, je ne voyais pas la possibilité de faire une maquette pour poser ces wagons. Pour moi c'était juste une sorte de toile mais en forme de métro de NY. Par contre ce que je trouvais bien c'était justement que c'était le subway de NY et que pour les artistes la grandeur du wagon rendait plus facile a peindre que les petits trains miniatures. C'est là qu'est venu l’idée de faire l'expo avec les trains miniatures et je savaient que pas mal de writers ont des trains peinturés quelque part dans leur chambre!!!! Hahaa!!! Ça fait parti de la culture du graffiti!!!! Tu vois au début je voulais juste avoir quelques de wagons de mes amis dans le graff pour ma collection personnelle mais à un moment donné je me suis dit que ce serait tellement plus cool si on pouvait faire un regroupement de la scène de graffiti actuelle et en faire une expo avec tout ça et c'est la que je me suis mis pour de vrai au travail. Je pense que cela a pris environ 3 mois certain. En passant, merci à toi pour m'avoir mis en contact avec certains writers.

Sino: Comment s’est fait ta sélection des participants?
Croki : Tu vois, pour moi c'était vraiment important d'avoir les writers. Si le graff sur les trains existe c'est parce que ce sont les writers qui ont initié tout cela. J'ai demandé au début juste à quelques personnes ceux que je voyais puisque je vais encore dans les jams (Shok, D-Fek, Zek, etc). Puis je voulais absolument avoir des old schooler, aussi, tel que Stack. Et j'ai essayé de réunir NBC crew. Un paquet d'autres graffeurs se sont rajoutés par la suite. Donc, comme je te disais, je voulais des graffeurs mais j'avais besoin de plus que cela. Je pense qu'il fallait pousser le concept plus loin en apportant une diversité aux oeuvres et c'est la qu'est venu l'idée de demander à mes amis en graphisme ou dessins animés... bref en arts visuels de contribuer. Je pense que leur contribution a apporté quelque chose de différent qui fait que le monsieur et madame tout le monde pouvaient s'identifier.

Sino: Combien de personnes ont répondu "Présent" à ton appel?
Croki : C'est bien drôle ça, au début il n'y avait pas beaucoup de monde supposément mais finalement, c'est comme si tout le monde voulait en faire partie et là c'était le monde qui m'appelait pour y participer. Alors je suis très content. Les gens ont vraiment bien embarqué dans le projet. C'est avec un projet comme ça qu'on voit que le scène de graffiti est quand même assez bien unie. Du moins, c'est vraiment le genre de réponse que j'ai eu par rapport à l'expo. J'ai environ 60 wagons et une quarantaine de participants je dirais. Très bonne collaboration du monde. Merci encore à vous tous!

Sino: Une exposition de trains de marchandises couverts de graffiti, dans un bureau de dentiste, tu ne crains pas de faire peur à tes clients?
Croki : Hhehehh!!! Non non, j'ai une clientèle assez jeune et tu sais, ils sont habitués hein.... Les murs de ma clinique sont recouverts de toiles de Zek, Monk-e, Strike, Ware, etc... Je dirais même que les patients aiment bien. Au début c'est pas évident... Faut les initier au graffiti. Maintenant ils comprennent bien ce que c'est l'art du graffiti.

Sino: Tu as fourni une maquette de train à chacun, combien as-tu investi dans cette exposition?
Croki : Je ne sais plus combien j'ai bien pu mettre pour cette expo, c'est sure que c'est pas mal d'investissement, mais quand on voit le résultat, je pense que ça en vaut la peine.

Sino: Finalement, es-tu content de ton exposition?
Croki : Écoute Sino, je suis très mais très content de l'expo, les artistes ont bien répondu à l'appel. De plus, les commentaires des personnes qui ont vu l'expo sont très positifs. Alors, quoi demander de plus!!! Je pense que le vernissage a été un grand succès aussi.

Sino: Y aurait-il, selon toi, des choses que tu ne feras plus ou bien autrement?
Croki : Bien , tu vois, je pense que la prochaine fois, j'aimerais peut-être que les artistes ne soit pas à la dernière minute!!! Non je rigole, je comprends ce que c'est d'être occupé. Mais sincèrement, je pense que je dois trouver une façon de passer plus de temps avec les artistes et les invités lors du vernissage, c'est ce que j'ai trouvé le plus difficile. J'ai comme eu l'impression de ne pas avoir vu personne durant la soirée tellement j'ai couru d'un bord puis de l'autre.

Sino: Qu’est-ce qui a été le plus dur dans ce projet?
Croki : Je pense que c'était de regrouper les personnes ensemble. Tu le sais comme moi comment c'est difficile de regrouper les writers. Ils sont toujours disponibles, mais pas dispo en même temps. C'est assez compliqué! Je dis ça, mais, au fond ça c'est très bien passé. L'autre chose difficile, c'est la promo de l'expo par la suite. Tu sais comme moi qu'une expo c'est fait pour être vu par le grand public. Maintenant c'est ça le challenge, le faire voir par le grand public. Pas juste les personnes du milieu. Je pense que pour promouvoir l'art urbain, il faut le faire voir par le public. Faut voir plus large que juste les writers. Nous on se connaît tous dans le milieu mais pour le public, on se ressemble tous. Alors faut leur expliquer et les initier à notre art si on veut que ce soit reconnu.

Sino: Finalement, qu’elle est ta conclusion ?
Croki : Je pense que Blueprint a été très bien reçu par le milieu du graff et aussi par le public général. Je pense que ce qu'il faut faire c'est de ne pas laisser les personnes qui ne savent rien au graff essayer de s'approprier le milieu et d'en faire un gros business. Je m'exprime peut-être mal mais je pense que tu comprends ce que je veux dire. Je pense que pour promouvoir l'art urbain il faut avant tout avoir été dans le milieu et aimer notre art. Pas promouvoir parce que c'est cool et que l’on veut faire du cash.

Sino: Des remerciements ?
Croki : Des remerciements... ohh, là, il y a bien trop de monde!!!! Regardes, je vais remercier tous les writers et artistes qui ont participé. Je suis vraiment content de votre appui et participation. Vous savez tous qui vous êtes, j'ai pas besoin de vous énumérer. Je veux dire un merci spécial à Back, Ware, Shok, Axe et tout le Trife Life Crew qui m'ont donné un bon coup de main pour monter tout ça. Merci également à ma gang de chez Omer Deserres du centre ville et de Laval. Merci à toi Sino pour l'entrevue. Je sais que tu as attendu longtemps pour l'avoir ? Merci beaucoup pour ta patience!!! Écoutes, il y a tellement de monde que je peux avoir oublier du monde.... sachez que je pense à vous tous même si je n'ai pas mentionné votre nom!!!!! Restez bien branché parce qu'il y en aura d'autres événements comme celui-là!!!!!



Par: Sino

Commentaires

Boutique En ligne