Accueil > Interviews > Lorsqu'un couple se met à faire du rap ensemble | Entrevue avec Psycadelick et MCM

Lorsqu'un couple se met à faire du rap ensemble | Entrevue avec Psycadelick et MCM

La semaine dernière, Psycadelick et MCM ont débarqué à Montréal pour un concert dans le cadre de La grosse semaine. Nous avons profité de l’occasion pour les recevoir dans les bureaux d’HHQc.com afin de leur poser quelques questions. Brève rencontre avec les deux MC’s de Québec qui viennent tout juste de faire paraître un premier album ensemble.



Même s’ils forment un couple depuis longtemps, ils n’avaient toujours pas joint leur effort sur un projet complet. C’est qu’au début de leur relation, les deux artistes voulaient se dissocier. MCM n’était pas totalement prête à travailler avec son amoureux qui a beaucoup plus d’expérience qu’elle. La rappeuse commencait tout juste dans le rap.



« Au début, elle faisait des show pis j’y allais pas, mais ça nous donnait de la liberté. Tsé, tu peux dire plus de niaiseries entre chums quand ta blonde n’est pas là », avoue le rappeur. « C’est un peu stressant de voir ta femme aller pratiquer dans le sous-sol d’un gars, mais je me suis vite rendu compte que j’avais pas d’inquiétude à avoir », poursuit Psycadelick. « C’est ça le rap aussi. J’aimerais ça trouver deux filles qui me back en show, mais j’ai trouvé personne à date. Il n’y a pas encore eu de chimie », précise MCM. 



Psycadelick note alors que c’est beaucoup plus plaisant de faire de la musique en amoureux. « C’est ma blonde, on se dit tout de A à Z, sans passer par 4 chemins. C’est le fun. Même si j’ai une dizaine de projets, c’est la première fois que je fais un album commun aussi serré que ça », rapporte Psycadelick. « Tu as jamais enregistré en bobette avec quelqu’un », renchérit sa douce. Il y a effectivement plusieurs choses qu’un couple peut faire qu’on ne verra jamais dans une session d’enregistrement normale. « C’est vrai que l’ambiance est relax. On est chez nous. On boit un peu d’alcool pis on fait de la musique. », constate ensuite le MC.

Le couple a travaillé pendant plusieurs mois avant de sortir finalement son album, mais ça ne s’est pas fait sans obstacle : le duo a été victime d’une invasion de domicile alors que deux hommes cagoulés sont entrés dans leur résidence de Limoilou en février dernier pour tirer Psycadelick par balle. Les deux artistes hip-hop, visiblement troublés par cet incident, ont décidé de ne pas déménager et continuer ce qu’ils avaient à faire. L’épisode a évidemment influencé le couple à l’écriture de ce projet. 



« On avait déjà fait le tier de l’album. On avait une idée, mais avec ce qui est arrivé, on a tout mélangé. Notre réalité pis la fiction. Ça nous a permis de dire des choses et d’aller un peu plus loin. Moi, dire que j’ai un gun dans les mains, c’est pas mon style pentoute, mais je peux le dire en tant que Clyde Barrow.  », conclut le MC. L’incident a d’ailleurs inspiré la chanson Histoire de malade. Leur album Bonny and Clyde, qui mélange le quotidien du couple avec celui qu’on connaît de Bonny and Clyde, est sans contredit très intéressant à écouter considérant les circonstances. On peut toujours se procurer l’album sur toutes les plateformes numériques.




Par: SDG

Commentaires

Boutique En ligne